Les murmures du coeur

 

Passionnée de psychologie et de spiritualité, j'ai choisi d'utiliser ma médiumnité pour travailler sur la gestion des émotions et la confiance en soi : grandes problématiques qui ont été miennes durant de nombreuses années.

C'est ainsi qu'en 2020 j'ai quitté une vie "conventionnelle" pour suivre ma petite voix. Elle me soufflait alors d'embrasser cette part longtemps refoulée et d'écouter mon coeur. 

Très naturellement, elle est devenue l'outil qui sert ce que finalement j'ai toujours fait sans m'en rendre vraiment compte : accompagner l'autre.

S'ancrer

Plus récemment, j'ai souhaité offrir un cadre thérapeutique à cette approche intuitive de la relation d'aide et me forme actuellement à la sophrologie pour compléter et enrichir ma pratique.

Lorsque l’on évoque l’ancrage, on fait souvent le rapprochement avec la connexion à la nature et plus rarement avec son propre corps (et on peut même dire corps = nature).
Pourtant, regarde comme il nous est parfois difficile de distinguer ce que l’on ressent profondément.

À mon sens, la sophrologie permet de travailler à (re)trouver cette connexion de manière simple et efficace.

Ainsi, ne soit pas étonné si la carte des accompagnements évolue au cours des prochains mois :-)

 

Un long chemin

À travers le blog, tu découvriras le (long) parcours qui a initié cette démarche. Même si les événements paraissent décousus, le temps nous révèle à quel point tout est finement relié : il n'y a pas de hasard, vraiment !

La Sorcière, une compagne de route

 

D'aussi loin que je me souvienne, la sorcière m'a toujours accompagnée : elle était partout où je me rendais, comme un clin d'oeil. Pour l'anecdote, c'est le surnom que m'ont donné mes grands-parents depuis ma plus tendre enfance. Et au fil du temps, combien d'autres encore ! Je ne l'ai pas cherchée, c'est elle qui m'a trouvée.

Les choses "étranges" ont très tôt fait partie de mon quotidien, jusqu'à ce que je les fasse taire parce que ça dérangeait, que j'avais envie d'être acceptée et d'être comme tout le monde. Ne pas faire de vagues, ne pas me faire remarquer.

Ainsi, la sorcière m'a suivie, bon gré mal gré, comme le reflet d'une part que je refusais de voir.

Le fil rouge

Fuis le naturel... il revient au galop pour te rappeler ce qu'au fond tu sais déjà mais n'ose pas affronter.

 

À 30 ans - la crise ou le déclic - j'ai compris que, quoique je fasse, la sorcière serait toujours là. J'avais le choix de continuer à la fuir, et m'épuiser, ou de l'accepter et faire la paix avec moi-m'aime. 

 

Cela n'a été ni simple, ni sans heurts. Toutefois, cela m'a fait comprendre que si tout ne s'explique pas, tout a un sens, et que l'une des clés fondamentales est de garder confiance en soi, en ce que l'on ressent, quoiqu'il arrive. 

Croire en sa propre magie

La véritable magie est celle que l'on a en soi. Tous ces mythes et folklores autour du surnaturel existent pour entretenir de la fascination et/ou des peurs infondées. Il n'y a rien d'extraordinaire ou de paranormal dans le fait de ressentir la vie, les énergies, car c'est l'essence-même de l'être humain. Tout le monde en est capable, ce n'est qu'une question d'écoute et de connexion.

Aujourd'hui, je continue de cheminer à travers ce projet, rendant hommage à cet archétype qui m'a — en quelque sorte — montré la voie : celle de l'harmonie et de la paix intérieure.

Je ne détiens aucune vérité absolue, ni aucune formule miracle mais je peux te montrer comment écouter les murmures de ton coeur.

portrait.png