Rechercher

Vous avez dit sorcière ?


Oui, c'est ce que j'ai dit. Même si je n'aime pas particulièrement sa consonance ni son mythe quand elle prend des traits de vieille dame biscornue, sombre et malfaisante ou encore quand on lui emprunte un air de succube vengeuse du joug patriarcal.


Pourtant, ce mot m'accompagne depuis ma plus tendre enfance.


Pour l'anecdote, c'était le sobriquet qu'usaient mes grands-parents à mon égard. Et par la suite, il est sorti de la sphère privée pour retentir tout au long de ma route, aussi sinueuse a t-elle été.

La sorcière s'est donc imposée tout naturellement lorsque ce projet a germé dans mon esprit. Une évidence.


La sorcière, c'est moi, c'est toi, c'est elles et eux aussi - pourquoi pas - qui veulent décoller les étiquettes et/ou qui ont du mal à se retrouver dans le consensus.


Le premier heurt éprouvé lorsque j'ai pris conscience de ma médiumnité a été de me demander pourquoi suivre un modèle établi. Érigé par qui, d'abord ? Tous ces cercles fermés alimentés par des lois manichéennes me laissent dubitative.


Et si l'on vivait les choses différemment ?


"Tous ceux qui se qui se découvrent par hasard un don et osent en parler sont regardés avec méfiance. Et en général, le mari, l'épouse, le père, le fils, qui que ce soit, au lieu d'en être fier, finit par interdire toute allusion au sujet, de peur d'exposer sa famille au ridicule." La Sorcière de Portobello, Paolo Coelho

La sorcière a vécu jusqu'ici au banc de l'Humanité, de sa propre famille — l'a-t-on déjà vue mère ou épouse ? — isolée, crainte et conspuée. Et pourquoi ? Parce qu'elle représente l'inconnu et qu'on lui attribue un mysticisme qui n'est autre qu'un héritage spirituel que l'on diabolise, va-t-on savoir pourquoi.


La sorcière regarde le monde au travers un prisme relié à l'instinct primaire, celui-là même que l'Homme réprime en s'abandonnant aux griffes d'une société qui le dépossède petit à petit de son essence.

Lui aussi est une sorcière, mais il l'ignore au plus profond de lui même. Et c'est bien pour cette raison qu'il la rejette. Il refuse de se regarder dans ce miroir.


La sorcière que je viens te conter ici, c'est celle qui s'affranchi de cet isolement subi depuis des siècles. Celle qui dit à l'Homme : "regarde-moi et n'aie pas peur d'y voir ton reflet, ensemble regardons la beauté du monde".



logo.png