Rechercher

Les Rêves


Les rêves m’ont toujours fascinée. La façon dont ils imprègnent la mémoire — à s’y méprendre — et de livrer des messages énigmatiques trouvant un écho dans le réel, est passionnante !



Il est communément déclaré que nous utilisons seulement 10% des capacités de notre cerveau et la mécanique onirique illustre parfaitement ces mystères au-delà de notre portée.


Quand bien même Freud, consorts et théories sur la question.


Ce n’est pas que je n’y crois pas mais j’émets encore un doute sur la réelle validité d’une symbolique universelle. Bien sûr que nous sommes influencés par des codes culturels communs mais s’en tenir exclusivement à cette option, c’est nier l’extraordinaire pouvoir de l’Être et toute sa dimension spirituelle.


Ce que je veux dire, c’est qu’il existe un tas de paramètres interférants les uns avec les autres et qui sont propres à chaque individu.


Quand celui qui rêve de perdre une dent y voit la prédiction du décès d’un proche, son prochain y verra peut-être l’expression d’une peur sous-jacente face à la remise en question de ses principes fondateurs. Et tout dépendra du contexte du rêve et de l’émotion associée.

Par là, ce sont les références individuelles qui s’expriment.


Le rêve utilise un langage singulier qui parle à son rêveur. Ainsi, chacun détient sa propre symbolique.


Alors certes, un regard psychanalytique sur l’interprétation des rêves peut apporter des pistes de réflexion, mais le thérapeute n’est rien d’autre qu’un catalyseur permettant à son patient de trouver lui-même les clés de son inconscient/âme. Un peu comme pour une guidance : le médium propose des clés, le consultant dispose.


Par ailleurs, il existe pléthore de dictionnaires d’interprétation des rêves mais là encore, pour y avoir mis le nez dedans (j’en ai un dans ma bibliothèque, il est joli mais c’est bien là sa seule qualité), j’ai de gros doutes quant à leur réelle efficacité.

D’une part, donc, pour cette question de symbolique que j’envisage très intime et d’autre part, parce qu’on pourra toujours chercher des réponses à l'extérieur, en réalité la réponse se trouve toujours EN SOI. Et oui, encore ;-)


Car QUI est plus à-même de faire des liens avec toutes les choses intimes qu’il garde en lui ?

S’aventurer dans la compréhension de sa mécanique onirique, c’est ouvrir sa boîte de Pandore et c'est aussi une des voies vers la connaissance de Soi.


Je ne dis pas que c’est facile, ni qu’on trouvera la Vérité, simplement qu’en éduquant la lecture de nos productions oniriques, on pourra en apprendre un peu plus sur soi et sur les 90% restants de matière grise mystérieuse.

Le point d’attaque réside en la transcription du rêve au saut du lit : premiers jets, mots clés, sensations, émotions, etc… dans un petit calepin (virtuel ou papier, qu’importe).

Ce petit brainstorming régulier permet de mettre en exergue les occurrences et surtout de s’approprier au fur et à mesure, son propre code.


À ce titre, il est nécessaire de taire le mental et de laisser l’intuition s’exprimer (ça vaut pour tout en fait, et dans ce cadre c’est un excellent exercice du coup) : la première idée est la bonne car ce qui est instinctif est encodé en nous.



Bon, le tout n’est pas non plus de se contraindre à l’exercice mais plutôt de s’y prêter lorsqu’on en ressent l’élan. Un rêve ramène une vague de détails sur le rivage de la conscience et ce n’est pas pour rien. Et ça n’arrive pas non plus tous les jours. Certains sont plus prégnants que d’autres.


L’expérience sus-citée m’a permis de distinguer plusieurs types de rêves récurrents.

Alors, c’est un ressenti très personnel et ma vérité n’est pas forcément la tienne et encore moins une vérité universelle.

Ceci dit, cela peut peut-être t'aiguiller à développer ta propre expérience. D’ailleurs, cela m’intéresserait de savoir quels types de rêves t'apparaissent ?



Le rêve basique


C’est un peu le terrain d’expression d’émotions diverses confondues (frustrations, fantasmes, désirs…) qui traduit un état actuel. Comme une purge du jour ou encore une photo émotionnelle.

Exemple : dans la journée on a bavé devant un cheesecake en vitrine qu’on s’est refusé et dans le rêve on s’en fait une ventrée jouissive.



Le rêve-réponse


(pardon)

C’est ce que j’appelle aussi un rêve blanc : on ne se souvient de rien mais on se réveille avec une solution sortie de « nulle part » en réponse à une question suspendue en version consciente.

C’est le « bon sang mais c’est bien sûr ! » qui fait écho au fameux « la nuit porte conseil ».

Pour l’anecdote, c’est ainsi que j'ai découvert le calcul du chemin de vie : gros moment WTF au réveil : « faut que je calcule de cette façon ! » mais qui prenait alors un réel sens dans mes démarches perso à ce moment-là. Ah et c’est aussi comme ça qu’est née la Sorcière Moderne ;-)



Le rêve-message


Celui-ci est le plus prégnant. Celui qui laisse un souvenir très réel avec des détails clés qui peuvent prendre sens plus tard dans la réalité. C’est aussi celui au travers duquel nos chers disparus se manifestent.

À mon sens, il s’agit davantage d’un « rêve éveillé », relevant d’un voyage astral.

Les messages divulgués dans ces rêves sont difficiles à décrypter au premier abord  et  leur écho dans la réalité — si on y prête attention — retenti à un moment donné (d'où la nécessité de les noter). J’en ai fait allusion ici.



Le rêve-WTF


Alors celui-ci m’est apparu tardivement et m’est beaucoup moins familier que les autres (d’où son nom). Il met en scène des inconnus dans des situations relativement courantes à des époques variables. Je n’y apparais pas mais suis spectatrice omnisciente, parfois dans la tête d’une personne qui n’est pas moi sans pouvoir non plus agir à sa place.

Peut-être est-ce un sous domaine du rêve-message ? J’enquête.



Voilà ! Donc, si on résume : brûlons ces dictionnaires des rêves qui alimentent et orientent vers une pensée unique et universelle et plongeons en nous-mêmes à la rencontre de nos sphères intimes ! Yay !



(Source illustrations : Pinterest)

Chaque mois, reçois les nouveautés... mais pas que !
(PROMIS, PAS DE SPAMS)
  • Instagram
  • Facebook

© La Sorcière Moderne 2019 -2021