PRÉSERVER SA MAGIE


Pourquoi, de quoi, et comment se protéger ? Sommes-nous menacés par un quelconque danger ?


Coup de balai sur les clichés


Très tôt, la question de la protection s'est imposée sur mon chemin, me laissant face à une inconnue prise en charge par un consensus souverain relié à des croyances populaires.


Ainsi, novice, j'ai bu les idées reçues comme du petit lait sans me rendre compte que ce que j'expérimentais était à des lieues des légendes urbaines.


Ainsi, sous-estimant mes propres perceptions, je me pliais à la majorité sans y trouver de résonance ni de sens personnel.


Les "sachants" me prévenaient des entités négatives et malfaisantes dont il fallait se prémunir par le biais de curieux rituels ou d'étranges incantations. Leur réalité n'était pas la mienne et j'ai mis un sacré bout de temps à le comprendre.


En effet, je ne me sentais pas particulièrement menacée par quoique ce soit. Certes, depuis l'enfance, j'entretenais une peur viscérale de l'Invisible et des ressentis que j'éprouvais, mais avec le recul, je me suis rendue compte que cela relevait davantage du déni de soi que du fantôme démoniaque.


Le reflet d'un démon intérieur


La notion de dualité (le Bien/le Mal) est particulièrement ancrée dans nos sociétés occidentales et ouvre la porte à une lutte insensée.

En effet, nous portons tous en nous cette dualité bien/mal, féminin/masculin, ombre/lumière : alors pourquoi les opposer si on peut en faire des alliés ? L'ombre ne met-elle pas en valeur la lumière ?


Ainsi, elle n'est pas notre ennemie mais bien une messagère qui vient nous rappeler d'user de notre Magie pour révéler notre côté lumineux.

On oublie très facilement le fait que se situer dans un extrême ou dans l'autre, revient à déséquilibrer ses énergies (lire La Légende des Deux Loups).


Aujourd'hui, j'envisage davantage la protection sous le prisme d'une recherche d'équilibre répondant à un travail sur soi constant. Parce que toutes ces histoires d'entités démoniaques, de bas-astral et Cie, au final, n'est-ce pas une façon de dédouaner sa propre responsabilité ?


Celui qui, terrifié par sa propre part d'ombre, l'intègre comme un Diable à éviter absolument (parce que le politiquement correct dit qu'il faut être gentil, bienveillant et serviable en permanence) se retrouve rongé de culpabilité lorsque cette dernière se manifeste.

Ainsi, cette peur du démon qu'i