Rechercher

L'Invisible


Qu'est-ce que l'invisible ? Par définition, c’est tout ce qui existe au-delà de notre perception physique. Tout ce qui ne se voit pas et dont l’existence est plus ou moins contestée.


En effet, nous, êtres sensibles, sommes capables — à des degrés différents — de percevoir des vibrations au delà du monde physique.

C’est ainsi que l’être humain a échafaudé tout un tas de croyances et de représentations afin de nommer, cartographier, expliquer, cet invisible, en se basant sur ses ressentis et ses perceptions.


Or, en réalité, personne ici sur cette Terre n’est en mesure de certifier ce qu’il se passe concrètement sur d’autres plans et à qui nous aurions affaire.


Et j’insiste sur le PERSONNE.


Si tu rencontres quelqu’un qui t’affirme connaître la Vérité absolue à ce sujet, permets-toi de comprendre où il veut en venir exactement et quelles sont ses intentions réelles.


À ce titre, il me semble essentiel de distinguer la PERCEPTION de la VÉRITÉ. Car ce sont, à mon sens, deux notions différentes.


La VÉRITÉ - si tenté qu’elle existe sous une forme universelle et intangible (mais j’en doute fort, cf. ici) - ne peut se baser strictement sur un ressenti.

Là dedans, j’inclue bien évidemment les apparitions visuelles qui font appel à une perception subjective. Et encore que, si on va plus loin, on pourrait remettre en question la perception du Monde dans sa globalité mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui.


Quant à la PERCEPTION, elle fait écho à nos croyances, à notre propre cadre de références qui, lui aussi, est tout à fait subjectif.


Là où je veux en venir, c’est que la perception n’a rien à voir avec la vérité absolue. Nos croyances étant subjectives, notre perception l’est également.


Donc, pour schématiser : je peux nommer tout ce que je perçois en fonction de mes croyances mais en aucun cas, cela n’atteste ce qu’il se trame réellement dans cet invisible.


De plus, est-ce vraiment nécessaire de le savoir ?


Au moment opportun, lors de notre mort physique, le voile sera levé à ce sujet (et là encore, cela appartient au domaine de la croyance).


En attendant, il est inutile de s’arracher les cheveux et d’épiloguer des heures sur qui a raison ou tort sur ce qu’il se trame hors de notre portée puisque nous n'avons aucun moyen de vérifier concrètement.


À ce titre, j'ouvre une petite parenthèse concernant les similitudes relatées entre différentes expériences chez divers sujets et questionne le rôle de l'inconscient collectif abreuvé par un consensus culturel.

Et j'ajouterai à ceci le cas des EMI, qui, comme leur nom l'indique sont des expériences proches de la mort et non pas des expériences de la mort. La nuance a son importance dans ce raisonnement.


Par là, je rejoins toutes les peurs que l’invisible suscite chez certains : ce n'est rien d'autre qu'une perte de temps que de nourrir une terreur sur un concept infondé !


Il est donc nécessaire de faire le tri des croyances sur-véhiculées à ce sujet et de ne garder que celles qui alimentent un bien-être. Le reste : poubelle !


N’oublions pas que nous créons notre univers extérieur en fonction des énergies que nous nourrissons à l’intérieur (évoqué ici).

Et que ce n’est pas parce qu’une chose est actée de telle façon depuis la nuit des temps, que c’est une réalité ! 


Alors, qu'en est-il des communications avec l’invisible ? Qui est derrière tout ça ?


Oui : qui ?

Lorsque je me connecte à cet invisible, je perçois un certain nombre de choses : des sensations physiques, des auditions, des émotions, etc.


Et lorsque je te transmets les messages perçus, je fais appel à des représentations (guides/anges/défunts…) d’une part, pour nommer, poser un cadre, et d’autre part, pour que ça te parle.


En réalité, je ne sais pas QUI émet ce message. C’est une sensation, un ressenti. DONC si tu as suivi mon raisonnement, quoiqu’il en soit, personne n'est en mesure de confirmer cette identité.

Et quand bien même l'invisible délivrerait des éléments précis pour identifier quelque chose ou quelqu'un, absolument rien ne peut attester quoique ce soit, concrètement, j'entends.


Ainsi, dès lors qu'il s'agit de ressentis, est-ce vraiment nécessaire de chercher une vérité à tout prix ? En effet, il me semble que ce qui compte réellement, n’est rien d'autre que LE MESSAGE.


Autre exemple : lorsque tu reçois des signes, l’Univers (Dieu/la Source/autre chose/ce qui te parle) utilise un langage qui t’es propre : celui de ton coeur. Et à ce titre, il n’y a que toi qui puisse le comprendre dans la mesure où, là aussi, il n’existe pas de règle universelle ! Et ce langage du coeur, il repose sur quoi à ton avis ?


Et oui, tes croyances :-) 


Ainsi, lorsque l’Univers entre en contact de quelque façon que ce soit avec nous, il utilise ce langage et fera apparaître l’image la plus parlante qui soit, afin de s’assurer que le message passe.


Je ne suis pas en train de te dire que ce que l'on éprouve est faux. Le ressenti est vraiment personnel et alimente une vérité qui l'est tout autant.

Si tu as senti un être cher venu t'assurer que tout se passait bien pour lui de l'autre côté, personne n'est en mesure de dire le contraire.

Toutefois, j'émets l'hypothèse que, si tu avais ressenti ce signe autrement, sous une image différente que celle d'un être cher, peut-être que ta peine aurait été beaucoup plus compliquée à apaiser. 


Si je te partage cette vision des choses (qui est mienne et pas absolue) c’est pour t’expliquer qu’il n’y a pas à avoir peur de cet invisible.

Lorsqu’il se manifeste, c’est pour envoyer les messages que tu as besoin d’entendre pour te sentir mieux, retrouver confiance, avancer sur ton chemin et évoluer vers une meilleure version de toi.


Car, ces messages, même s’ils peuvent te rebuter ou te faire douter, ils sont une petite graine qui mettra tout le temps qu’il faudra pour germer, pousser à l’intérieur de toi et, qui sait, fleurir, foisonner et embellir ton être intérieur :-)


Chaque mois, reçois les nouveautés... mais pas que !
(PROMIS, PAS DE SPAMS)
  • Instagram
  • Facebook

© La Sorcière Moderne 2019 -2021