꧁ L'Invisible ꧂


Qu'est-ce que l'invisible ? Par définition, c’est tout ce qui existe au-delà de notre perception physique et qui fait appel à tout ce qui ne se voit pas et dont l’existence est plus ou moins contestée. Tour d'horizon d'un univers... très personnel.


Un monde vibratoire


La physique quantique définit l'Univers comme un champ vibratoire dans lequel interagit une infinité de vibrations dont, nous autres — êtres humains — faisons partie.


Nous sommes vibrations et ainsi reliés à toutes les autres.


De cette manière, notre sensibilité nous permet naturellement de capter certaines choses que l'on qualifie de subtiles et qui ne sont rien d'autres que des fréquences vibratoires.


Dans le langage commun, ne parle-t-on pas de bon ou de mauvais feeling ?


Le feeling est un bel exemple de perception vibratoire : nous recevons des informations en permanence, qui s'échangent au sein-même de notre propre champ vibratoire, échappant la plupart du temps à notre conscience (et que l'on nomme plus communément l'aura).


C'est avec cette même sensibilité que nous percevons également des fréquences au delà du monde physique. Ainsi, j'ignore pourquoi l'on s'évertue autant à diviser ce qu'il se passe dans la matière et dans l'éther, puisque d'un point de vue vibratoire, il s'agit de la même chose.





Ce qui ne se voit pas, n'existe pas


Voici une belle idée reçue qui plaît aux sceptiques mais qui réduit considérablement les réels potentiels de l'être humain !


En effet, s'en tenir à — et répondre strictement par — la Science, n'est-ce pas s'enfermer dans un champ de perceptions limitées ?

Qu'est-ce d'autre que la Science si ce n'est la somme des connaissances empiriques basée sur l'expérimentation d'une perception mesurable ?


Ce que j'insinue par là, est que nos perceptions s'étendent bien au-delà de la matière et comme cette dimension étant difficilement quantifiable, il est plus simple de s'en tenir au fait que cela n'existe pas.


De plus, en revêtant l'invisible de tout le mystère de l'inconnu, la peur lui prête un caractère dangereux, inquiétant, menaçant ou encore terrifiant : est-ce réellement fondé ?


À l'image du vent, qui ne se voit pas mais qui existe pourtant, comment se fait-il que ce qui n'existe, ni ne se voit, puisse se RESSENTIR ? Voilà une question qui m'a profondément touchée depuis très jeune.



Le fruit de l'imagination

Toute mon enfance (et parfois même encore aujourd'hui), j'ai entendu cette phrase : "C'est ton imagination !". On lui mettait absolument tout sur le dos, la chargeant de tout ce qui était inexplicable du point de vue de la raison tangible.


Tout ceci sans tenir compte une seule fois du fait que l'imagination est une image de l'esprit, et que ce qu'il m'arrive de ressentir se passe en revanche dans mon corps : des émotions et des sensations très fortes, et quoiqu'on en dise, un vécu on ne peut plus réel.


Plus tard, j'ai pu poser un mot sur ce phénomène nommé la clairsentience (j'y reviendrai plus spécifiquement) et j'ai compris que nous percevons tous le Monde de façon différente.


Ainsi, il m'est apparu impossible de convaincre qui que ce soit dans la mesure où personne autour de moi ne vivait ses perceptions de cette manière. Chacun a sa propre sensibilité et lui porte une attention et une écoute très personnelle.


Ressentir, c'est expérimenter le Monde


Au fil du temps, j'ai compris qu'il est inutile de chercher à convaincre qui que ce soit sur sa façon de percevoir le Monde ici-bas ou celui de l'au-delà.

Il s'agit là d'une expérimentation personnelle de la matière et de la vie. Mais aussi d'écoute de soi et d'ouverture de l'esprit sur une dimension plus large.


Aussi, il n'y a pas de perception plus juste qu'une autre. Dévaloriser son intuition ou ses ressentis, revient à fermer la porte à cette sensibilité qui fait de chacun de nous des êtres uniques.


La sensibilité, un potentiel inestimé et inestimable


À titre personnel, j'ai longtemps sous-estimé ma clairsentience car j'avais une opinion arrêtée sur la médiumnité (alimentée notamment par un consensus, voir Croyances et représentations) convaincue que cette dernière consistait à percevoir les esprits désincarnés de la même façon que l'on voit les esprits incarnés.

Ainsi, je dépréciais ma sensibilité propre au profit d'une idée reçue totalement stupide et infondée.


En effet, beaucoup de médiums décrivent leurs expériences en valorisant le résultat de leurs communications et beaucoup enjolivent le truc à tel point que lorsque l'on se cherche, on lit des témoignages spectaculaires (et souvent édulcorés et enjolivés) qui, certainement sans le vouloir, nous prêtent à croire qu'il faut rentrer dans un cadre particulier. Or, cela n'est absolument pas le cas !


Se faire confiance est la clé


Au cours de notre vie, nous rencontrerons toujours des gens avec des opinions, des visions, des idées, des perceptions... plurielles.

Certains prêcheront la même paroisse quand d'autres tenteront de nous convertir.


Et il me semble important de préciser (même si ça paraît évident), que personne ne détient une vérité qui soit souveraine ou universelle, aussi convaincant soit-il.


Rappellez-vous que tout ce qui est prouvé à un moment donné, pourra être contesté plus tard (c'est le cas de nombreux protocoles, médicaments, diktats, etc).


Regardez comment la vie déconstruit les certitudes. Comme un clin d'oeil pour nous rappeler que tout est cycle et impermanent.


Et dans ce mouvement, qu'est-ce qui peut être plus fiable que votre perception du moment ?

Dans ce mouvement, tout évolue, s'affûte, s'aiguise, se partage et enrichit l'esprit.


L'esprit, lui, est empreint de cette éternité qui, comme le vent, va, vient et danse dans cet Univers si vaste. Bien plus riche et bien plus vaste qu'on ne le conçoit 😉


Ainsi, l'Invisible ne serait-il pas la porte de votre propre univers ?







logo.png