꧁ La libre spiritualité ꧂


De nos jours, la spiritualité a le vent en poupe ! Il n'y a pas si longtemps, on l'assimilait à la religion et finalement qui ça intéressait, hein, honnêtement ?

On parle d'un grand éveil des consciences et si l'idée est séduisante, qu'en penser quand elle flirte dangereusement avec le phénomène de mode ultra léché servi à toutes les sauces et à tous les repas ? (de quoi créer une indigestion) (c’est mon cas, très souvent).


La spiritualité, un voyage sans destination...


Cette épopée commence le jour où on décide de plonger à l’intérieur de soi, pour explorer ses profondeurs. En somme, c’est une aventure où l’on part rencontrer son « Qui suis-je ? ».


Cette initiative est un appel que l’on perçoit d’abord doucement puis qui, peu à peu, s’étend et finit par s’inscrire dans notre vie comme une part entière et évidente de soi.


... et sans repères



La spiritualité répond à cette soif de sacré qui sommeille en chacun de nous et qu’aujourd’hui on étanche en buvant un peu à n’importe quelle fontaine, ne sachant pas trop à quel Saint se vouer.


Par exemple, on associe très souvent la spiritualité à une ou des cultures étrangères à la nôtre en s’appropriant des codes de conduite pour un tas de raisons diverses.


Très vite, si cela ne répond pas à soi (mais davantage à l'image que l'on se fait de soi), un grand inconfort suivra indéniablement.


Rassurez-vous, cette étape est on ne peut plus saine et surtout fondamentale.


Déconstruire pour reconstruire


L'inconfort se manifeste pour rappeler un essentiel : votre vérité se trouve à l'intérieur.


Tout ce qu'à partir de là, vous allez expérimenter est une escale. À chaque étape, vous apprenez quelque chose sur vous-même, élaguer les concepts et ne retenir que ce qui fonctionne pour vous : vous allez peu à peu construire VOS propres règles.


On ne part pas de rien, on part de ce qui existe : on teste, on jauge, on évalue, on teste encore et on réajuste encore... à l'infini ! Une fois que l'on a enclenché le processus, c'est parti : on s'invente et on se réinvente !


Se rapprocher de soi


De cette façon, en interrogeant sa sensibilité et son entendement, on se remet alors au centre de sa vie. On s'écoute et nos choix découlent de cette connaissance en se détachant peu à peu du regard et du jugement des autres.


C'est ainsi que nous gagnons confiance en nous-mêmes, devenant le pilier de notre propre sécurité (ne plus avoir peur de s'assumer par exemple).


Respecter son rythme


S'affranchir des conventions, c'est aussi apprendre à se détacher des diktats sociétaux comme l'injonction de l'urgence et l'obligation de résultats.


La spiritualité, le retour à soi, prend son temps. Et cela peut être très déstabilisant et inconfortable au départ ! Mais comme je l'ai dit plus haut : pas de panique, cela fait partie du processus !


Vous connaissez l'adage qui dit que les meilleures choses prennent du temps ?


En effet et à l'image de la nature, chaque étape, chaque moment, chaque inconfort est juste.


Il y a une leçon à découvrir, une plaie à guérir, et pour que le travail soit efficace et pertinent, cela demande de respecter son rythme et son évolution et à ce titre, nous sommes tous différents.


C'est pour cette raison que se comparer avec ou reproduire le même schéma qu'autrui n'a absolument aucun sens, ni aucun intérêt !


L'âme-agit avec le temps. Et de l'amour, beaucoup d'amour (pour soi).



Pour aller plus loin :


Le Passager noir

L'Amour de soi

La contrainte spirituelle




logo.png