Rechercher

La légende des deux loups


Tu as déjà sûrement entendu parler de la légende des deux loups — le blanc et le noir — et du papi qui dit implicitement à son petit-fils de nourrir plutôt le blanc s’il veut être un type bien ?

Le tout tourné à la sauce Cherokee pour que ce soit plus digeste (aïe, je ne vais pas me faire que des amis). Quelque chose me gêne dans cette histoire et je vais t’expliquer pourquoi.



Comme tu l’as bien compris, ces deux loups sont apparentés au Bien/Lumière et au Mal/Ombre.


Et ce qui me fait grincer des dents, c’est cette idée de les mettre constamment en conflit, en opposition, la bataille ultime.


C’est quoi ce délire ?!


En gros, le loup noir, c’est celui qui doit crever parce qu’il représente tout ce qui n’est pas communément admis, tout ce qui est refoulé, la partie de Soi qu’on ne veut pas montrer, parce qu’on a honte, parce que ça ne se dit/fait pas.


Mais ce qu’on omet, c’est qu’un loup affamé devient féroce et qu’à un moment donné, il va t’arracher la tronche, gober tes tripes et sérieusement amocher son copain le blanc pour mauvais traitement de faveur.


En l’ignorant, tu lui donnes un pouvoir sans t’en rendre compte.


" Mieux vaut être complet que parfait" — Carl Gustav Jung

En effet, j’envisage l’Être comme un Tout et composé À LA FOIS de ces deux polarités. L’un ne marchant pas sans l’autre. Ton Soleil et ta Lune.

Et je rejoins Jung dans cette notion de complétude.


La morale bien-pensante et mielleuse nous sert des idées reçues — à mon sens — dangereuses.

Regarde les dégâts qu’ont fait les dogmes religieux à travers le temps sous couvert de bonne conduite et de pensée juste (oupsy). Juste, mais pour qui ?


Je sais pas, je me dis que nous sommes ici pour intégrer cette notion d’Ensemble et que l’on ne peut comprendre qui on est et où on va, que si l’on prend conscience que nous sommes à la fois deux versants.


La notion de perfection à laquelle fait écho Jung c’est tout à fait ça : charger ta balance en déséquilibre pour atteindre un but qui, d’une part n’existe peut-être pas, et qui, d'autre part, te plongera dans un état d’insatisfaction permanente.


L’équilibre réside dans l’art de nourrir ses deux loups en conscience du fait qu’ils se complètent.

Et qu’apprivoiser ton loup noir au lieu de le chasser, peut te faire grandir bien plus que tu ne le crois.


Il marche avec toi et pas contre toi. Il est Toi.



(Source illustration : Pinterest)

logo.png