L'UNIVERS D'EDGAR CAYCE

Dorothée KOECHLIN de BIZEMONT nous embarque dans l'univers mystique de ce médium guérisseur du début du XXème siècle.


Un homme simple


Surnommé le prophète dormant, Edgar Cayce avait la particularité de livrer des consultations à l'état apparent de sommeil : ses lectures d'âmes décrivaient avec justesse la solution au mal dont souffraient les personnes se présentant à lui.


Pour autant, Cayce était un homme de peu d'instruction, incapable, selon les dires de ses contemporains, d'avoir une idée précise des notions explicitées lors de ses voyances. Il menait une vie simple, loin de toute envolée philosophique ou de théorisation de l'Univers.



Guérisseur malgré lui


Comme je le dis souvent : on n'improvise rien, l'évidence se révèle ! Encore une fois, tout est déjà là, vous l'avez déjà maintes fois lu par ici 😁


Et bien idem pour ce monsieur Cayce : c'est à la suite d'un coma causé par une longue maladie étant enfant, que son don s'est manifesté : il aurait livré à son médecin, et dans cet état, la cause et le remède de sa maladie !

Et si la voie s'est ainsi ouverte, il lui a fallu d'abord arpenter un chemin vers l'acceptation de ce qu'il avait lui-même du mal à considérer. D'ailleurs, Edgar Cayce n'a jamais osé s'intituler guérisseur !


Les principes de la médecine holistique Caycienne


"Pour Cayce, la base de tout, c'est : Mind is the builder. Autrement dit : c'est votre esprit qui construit chaque cellule de votre corps. Il n'y a, par conséquent, pas une seule maladie que vous n'ayez d'abord vous-même construite dans votre mental."

Intéressant, n'est-ce pas ? Difficile, néanmoins, d'accepter cette part de responsabilité, qu'en dites-vous ?

De cette même façon, selon Edgar Cayce, la guérison est toujours possible si l'on règle d'abord les problèmes au niveau de notre tête et de notre coeur.


Sa vision holistique de la guérison remet en cause la "médecine de plombier" qui fait légion dans notre monde occidental : soigner localement en ignorant le problème affectif et mental reviendrait à repousser le problème qui se manifestera tôt ou tard sous une autre forme.


La guérison par la voix

C'est un des chapitres qui a motivé cette lecture, je l'avoue.


En effet, c'est une notion qui m'est apparue au fil de ma pratique. Alors, je n'ai pas la prétention de guérir qui que ce soit, mais j'ai bien remarqué qu'il se passait quelque chose au cours des séances et que cela se passait par la voix.


C'est une histoire de vibrations, j'en suis convaincue ! Les mots ont une résonance et agissent tel un soin pour l'âme et par extension, pour le corps.


Aussi, en me formant à la sophrologie — qui est une thérapie exclusivement verbale — cela n'a fait que confirmer cette intuition : les mots ont un pouvoir incroyable !

Les mots créent, dé-créent, re-créent, dynamisent, apaisent... pour ne parler que de leurs effets positifs (l'inverse est tout aussi vrai).


D'ailleurs, en ce sens, vous connaissez peut-être les travaux de Masaru Emoto sur l'influence vibratoire des mots sur l'eau ?

Et quand on sait que le corps humain en est composé à env. 65%, le rapport est vite établi, qu'en pensez-vous ?


Une médecine douce et naturelle


L'alimentation, les plantes, les pierres, les couleurs, la musique, les parfums... autant de remèdes naturels, et à la portée de tous, sont évoqués dans les lectures données par Cayce.


Cela peut faire sourire les sceptiques mais pourquoi se priver de simplicité ?


La nourriture de l'âme apparaît tout aussi importante que la nourriture que nous apportons à notre corps. Choisir avec soin les activités, les aliments, les lectures, les musiques, les parfums, etc, est une manière de se chouchouter, de se respecter, en somme, de s'aimer !


Il est curieux de voir comment, finalement, les mentalités évoluent si peu. Le débat entre médecines conventionnelles et alternatives est presque vieux comme le monde (lire Le Grand Livre des Guérisseuses) : et si on envisageait l'alliance des thérapies dans le but de potentialiser leurs effets plutôt que toujours diviser, lutter ?


Derrière les maux, des mémoires


De nombreuses lectures de Cayce relatent des épisodes de vies antérieures. En effet, certains maux naîtraient de ces mémoires diluées dans nos corps énergétiques, sources de certains blocages.

Par ailleurs, il ne s'agit pas là de voyager dans le temps pour le plaisir, mais d'offrir une nouvelle dimension à la connaissance de soi.


À travers ses lectures, Edgar Cayce a exploré bon nombre d'époques dont certains faits relatés ont pu être confirmés par l'Histoire.

Aussi, il est intéressant de comprendre la mécanique des incarnations telle que décrite par Cayce.

En effet, voir au delà d'une idéologie étiquetée New Age, nous permet d'envisager le Monde sous une perspective évolutive plutôt pertinente.


Développer ses facultés psi


Le chapitre que j'ai préféré !


Selon Edgar Cayce (ou l'entité qui se manifestait à travers lui), tout le monde a des capacités psi en latence qui ne demandent qu'à se développer !

Par "psi" on entend tout ce qui ne s'explique pas scientifiquement : la voyance, la psychométrie, la médiumnité, le chamanisme, la télépathie, la sourcellerie, la science des rêves, les dons de guérison...

Aussi, Cayce nous rappelle l'importance de garder son discernement et son entendement afin de conserver son autonomie dans la quête de son chemin.


Par ailleurs, je le rejoins tout à fait lorsqu'il explique qu'il n'y a pas de mode d'emploi pour voir les auras, et cela s'applique à toute capacité psi : fuyez les conventions qui vous induisent en erreur !

En effet, tout le monde peut voir les auras, c'est juste que l'on s'imagine que ce doit être un halo de couleurs que l'oeil perçoit autour d'un corps, en omettant le fait qu'il existe différentes façons de "voir". Si cela se passe ainsi pour certains, ce n'est pas systématique pour d'autres.


Lors d'une Lecture d'Aura par exemple, je reçois l'information émotionnelle et énergétique sous forme de "traduction corporelle" et les couleurs m'apparaissent seulement en fermant les yeux (et encore que, pas forcément à tous les coups) !


Outre la lecture d'auras, Cayce évoque d'autres méthodes pour développer ses capacités psi, telles que la numérologie, l'interprétation des rêves, l'astrologie, en offrant pour chacune une vision très intéressante. Sans tout vous spoiler, je vous partage néanmoins sa vision sur l'astrologie qui a été pour moi une vraie révélation.


L'astrologie selon Cayce


Surprenante, l'astrologie de Cayce, révolutionne celle des astrologues du XIXème siècle en prenant en compte dans la lecture d'un thème astral, la réincarnation et les séjours planétaires entre deux vies sur Terre : selon lui, on peut y lire toute notre histoire depuis le Commencement des Temps !


Selon ce qu'il a pu transmettre au sujet de l'astrologie, nous nous fourvoyons lorsque l'on se croit influencé par la position des planètes et des luminaires sur notre thème astral (Soleil en Bélier, Lune en Taureau, Vénus dans telle ou telle maison, etc). Cayce expliquait que ces positions astrales révèlent davantage les séjours que nous aurions fait en tant qu'âme en ces lieux célestes, "{...} à l'état de conscience spécifique de chacune de ces planètes".


En effet, chaque planète serait un lieu d'apprentissage.

Sur Mercure, on trouve tout ce qui touche à l'intelligence. Sur Mars, à l'agressivité, à la colère. Sur la Terre, à la chair. Sur Vénus, à l'amour. Sur Jupiter, à la force. Sur Saturne, au commencement des épreuves terrestres. Car Saturne est le lieu où toute matière imparfaite est rejetée en vue d'une refonte. Sur Uranus, on trouve tout ce qui touche aux facultés psi. Sur Neptune, à l'amour mystique. Sur Septimus (Pluton) à la prise de conscience. (Lecture 900-10)

D'ailleurs, il considère que la planète régissant notre signe solaire (notre signe astro classique) serait celle sur laquelle nous aurions dernièrement séjourné juste avant de s'incarner sur Terre.

Et si cette perspective remet en questions l'approche traditionnelle de l'astrologie, elle explique néanmoins avec bien plus de cohérence l'influence qu'une planète peut avoir sur notre mental !

Sans parler de vérité, il me semble important de toujours interroger le consensus — aussi ancestral soit-il 😏


La réincarnation au service de l'apprentissage


Je rejoins cette idée que l'âme est éternelle, depuis toute petite j'ai cette conviction profonde.

En ce sens, l'astrologie d'Edgar Cayce est très intéressante car elle s'inscrit avec cohérence dans le concept de réincarnation : l'âme voyagerait à travers le Cosmos afin d'en tirer les enseignements favorables à son évolution.

Ainsi, les lectures d'âmes (peu importe sous quel support, Cayce évoque l'astrologie mais aussi la numérologie) prendraient ici tout leur sens : celui d'accéder à une nouvelle conscience de soi


Réf : L'Univers d'Edgar Cayce, tome I, de Dorothée Koechlin de Bizemont

Source illustrations : Pinterest









retour au menu.png