L'AURA⚛︎ ET SES MYSTÈRES

Populairement représentée par un halo de couleurs entourant l'enveloppe physique: qu'est-ce que et comment la voir ? Dans cet article, je vous partage une expérience personnelle de l'aura, celle qui m'a conduite — de manière inattendue — à en pratiquer la lecture !


Plus jeune et en plein éveil, j'ai expérimenté "à tout hasard" une photo d'aura sans savoir de quoi il en résultait à proprement parler. Honnêtement, j'étais assez dubitative mais suffisamment curieuse pour tenter l'expérience.

Je souriais en coin en m'asseyant sur le tabouret faisant face à l'appareillage photographique grandiloquent, machiné par la petite dame convaincante qui m'avait alpaguée à l'entrée d'un salon.


Quelques instants plus tard, un polaroïd en sortait : on pouvait distinguer mon intranquilité dissimulée derrière un halo de couleurs multiples et variées. La petite dame me tendait un feuillet sur lequel était détaillée leur signification. Elle commençait à interpréter chaque couleur en y glissant des détails quelques peu saisissants.


Comment des couleurs pouvaient-elles parler si précisément de ce que j'étais en train de vivre ?


Un peu plus tard, je découvrais différentes facettes de la médiumnité à travers divers ouvrages, dont un en particulier qui expliquait comment faire pour voir l'aura des personnes.

Sans plus de convictions que cela, je me rappelais l'expérience de la photo et tentais à mon tour d'exercer cette vision.

Il est dit de placer son sujet sur un fond blanc et de suffisamment se concentrer en plissant les yeux pour voir apparaître des couleurs... Autant vous dire tout de suite que ça n'a jamais marché !


Encore plus tard, la médiumnité digérée, j'ai commencé à pratiquer des guidances dans mon entourage. Je tirais les cartes depuis l'adolescence, avais apprit à les lire en faisant appel à mon intuition... et puis un soir, ça m'est sorti de nulle part.


Et si je me connecte à elle, qu'est-ce qui se passe ?


Là, j'ai commencé à ressentir un poids sur ma poitrine, comme si on m'appuyait à cet endroit, ma respiration s'est saccadée, comme si je manquais d'air.


En partageant cette curieuse expérience à l'intéressée, elle me confiait que c'est exactement la sensation qu'elle éprouvait. Là, j'ai compris que cet élan n'était absolument pas anodin.

Une fois suivante, je réitère l'expérience sur quelqu'un d'autre, de suffisamment éloigné pour ne pas être influencée, et là, stupéfaction : il me confirme son état émotionnel !

Voilà comment j'ai été amenée à pratiquer pour affiner mes perceptions : c'est mon intuition qui m'a guidée et non pas un exercice adapté à une sensibilité différente de la mienne !


Petit à petit, je me suis sentie de plus en plus à l'aise avec ma façon de "voir". En effet, je vis les énergies corporellement, elles me parlent ainsi, me transmettent une information. Voilà comment peut se manifester la clairsentience : l'espace d'un instant, je suis un pantin 😄


Au cours de mon cheminement, mes perceptions se sont affinées et une prise de conscience tardive m'a amenée à une réalité.


Ce que je perçois, c'est l'aura !


Pas de la manière dont on l'énonce communément (même si j'en perçois les couleurs les yeux fermés) mais selon ma propre sensibilité.

Et je crois que nous sommes tous capables de "voir" l'aura, si tant est que l'on s'ouvre à soi en se détachant des conditionnements mais aussi de l'ego.

En effet, l'expérience m'a démontré qu'en termes de spiritualité, lorsque l'on VEUT : on a beau essayer, il ne se passe rien (ou alors on s'en convainc bien). Parce que le but n'est pas de devenir ce que vous voulez être, mais de révéler ce que vous êtes.


Lorsque j'étais au collège, j'avais une prof de maths qui nous donnait toujours à faire les exercices AVANT de nous enseigner la théorie. Et ça m'exaspérait au plus au point, parce que je ne comprenais rien 😄

Mais finalement, je me suis rendue compte plus tard, que la vie fait exactement pareil et que cette pédagogie est celle qui nous pousse davantage à être actif dans notre apprentissage, plutôt que gober passivement des théories, que l'on intègrera peut-être jamais ainsi.


S'éveiller, c'est suivre son intuition : faire avant d'en recevoir la compréhension


Aujourd'hui, je suis fière de ma pratique parce qu'elle vient de l'intérieur. Souvent, je me suis sentie un peu ridicule à me lancer dans des expérimentations qui n'avaient pour moi pas de mots.

Il sont venus après, il viennent toujours après.


Il y a d'abord l'élan, celui qui vient d'en-dedans, sans que vous ne sachiez pourquoi. Là, se trouve votre vrai VOUS. Pas dans une recherche de performance ou d'acquisition de capacités. Demandez-vous toujours pourquoi VOUS VOULEZ AVOIR telle capacité.


C'est le message que j'ai envie de porter haut et fort à travers mon travail : notre potentiel est déjà là, prêt à se révéler.


Pour en revenir à l'aura, il s'agit par définition du champ énergétique et émotionnel qui émane d'un être. Nous le percevons tous et chacun à sa manière. Ce "feeling" et ses "sales gueules" (je parle d'une couleur qui ne flatterait pas le teint, hein), que croyez-vous que ce soit si ce n'est l'expression d'une perception subtile ?


Il n'y a pas de mode d'emploi pour "voir". Quand on y pense, tous ces exercices proposés ci et là n'ont pas vraiment de sens, dans la mesure où ils nous conditionnent à "voir" d'une certaine manière (en nous culpabilisant au passage), en occultant complètement le fait que chacun ait une sensibilité singulière. Et si on essayait plutôt de se relier à elle ?


L'aura, socle d'un travail sur soi


L'aura est un précieux puits d'informations pour notre évolution. À l'instant T, elle nous révèle ce qui, à l'intérieur peut bloquer la réalisation à l'extérieur.

On y lit les blessures émotionnelles, les mémoires karmiques et cellulaires, les liens toxiques que nous entretenons, etc.

En séance, elle est le terreau de belles libérations !

Petit à petit, et en pratiquant, je me suis rendue compte qu'il se passait quelque chose lorsque vous verbalisez : en séance, je tremble, me contracte, etc. J'ai mis du temps à comprendre ce qui se passait. Un jour, j'ai entendu "Tu transmutes", je ne savais même pas ce que ça signifiait 😄


Lorsque nous nous rencontrons, je suis connectée à vous, précisément pour favoriser ce travail de transmutation de l'énergie : ce qui est lourd, pesant, est appelé à s'alléger.

Voilà ce qu'est se libérer.

Cela ne signifie pas que l'on efface la douleur ou la souffrance, ou que vous ressortirez de consultation, guérit, gai et sautillant.


Cela signifie que nous rendons l'émotion fertile : il s'agit d'un processus énergétique, qui passe par un canal (le médium) afin de convoquer vos douleurs en ressources positives et constructives.

Gardez à l'esprit que la valeur d'un travail de libération, efficace et pérenne, dépend grandement de votre implication personnelle.


C'est un chemin, et la Lecture d'Aura est un outil pour vous accompagner à lever vos conditionnements. Mais c'est VOUS, et vous seul, qui vous libérez🦋


Ainsi, je vous invite à découvrir cette pratique... et qui sait, peut-être serons-nous amenés à nous rencontrer ?😉


En savoir plus sur La Lecture d'Aura, ici.


retour au menu.png