Rechercher

ūĚüö ūĚüė ūĚüö ūĚüė=‚ĚĻ


( source illustration : Ma√Įa Bunge pour S√©zane )



En numérologie, le chiffre 4 évoque la constance, la persévérance, la construction et la concrétisation de projets.

Ce qui a été amorcé en 2019, va progressivement faire sa place dans la matière, s'incrémenter dans le concret sous réserve que l'on soit assidu dans l'effort et la confiance.


C'était la minute astro du jour, livrée directement par le service de nuit.


Je ne sais pas toi, mais depuis l'éclipse du 26 décembre dernier, j'ai une activité onirique des plus intenses ! C'est déjà le cas d'ordinaire mais là c'est intense et chelou +++


Pour en revenir aux voeux ‚ÄĒ 1er janvier oblige ‚ÄĒ quelqu'un m'a dit l'autre jour :"Bon sang, j'ai h√Ęte que cette ann√©e pourrie se termine, c'√©tait vraiment de la merde. J'esp√®re que 2020 sera meilleure quand m√™me" et dans la m√™me veine, j'ai vu passer plein de¬†"vivement 2020", "2020 on t'attend patiemment".


Et ça m'a vachement turlupiné.


En effet, à mon sens, une nouvelle année n’est ni bonne, ni mauvaise, elle ne porte ni chance, ni poisse : elle est simplement ce qu'on en fait.


Il n'y a pas de mur entre une année et sa suivante, si ce n'est celui que votre mental érige pour se protéger sauf que ça induit de se mettre dans une posture attentiste (= le bonheur arrive de l'extérieur) et de refuser d'endosser toute responsabilité (= remettre la faute à quelqu'un d'autre dans ce qui nous arrive). Et je ne suis pas du tout d'accord avec ça.


D'ailleurs, je ne suis pas non plus d'accord avec les formulations de voeux classiques et politiquement correctes dans la mesure o√Ļ si c'est dit automatiquement, sans y mettre de coeur, √ßa ne veut simplement rien dire du tout.


Donc, dans la mesure o√Ļ je ne vois ni bon, ni mauvais, dans ce qui se profile √† l'aube de ce jour de l'an 2020 je te souhaite simplement de trouver en toi la force et la foi d'√™tre toi-m√™me en te d√©tachant de ce qui est commun√©ment admis. Et de garder √† l'esprit que ce n'est pas parce que la majorit√© pense d'une fa√ßon, que c'est la seule et unique voix/e √† entendre/prendre.


À cela, j'ajouterai : oser être soi, ne pas suivre aveuglément le consensus, se poser les bonnes questions et expérimenter les choses par soi-même. Être conscient que ce qui fonctionne pour untel, ne fonctionnera pas forcément pour soi.


Et ça fait déjà beaucoup ! Et tout autant de raisons de trinquer ;-)



logo.png